Le jour où…

Chers amis, chers amies,

 

un peu de solennité en ce 11 novembre 2017! La date sera à retenir pour moi (enfin j’oublierai sûrement, mais il y aura cet article pour me le rappeler !), car je viens de m’inscrire … tintin tiiiinn… à l’examen du CAP métiers de la mode – couture flou !

Vous le savez peut-être, je suis curieuse, et j’aime apprendre tout ce qu’il m’est donné d’apprendre. La couture est l’exemple le plus marquant, puisque mon savoir-faire, je l’ai acquis, (non sans une certaine fierté), en passant du temps à apprendre toutes les techniques possibles et imaginables, en m’entraînant à faire (et refaire, et re-refaire…). Dans ce domaine, je suis une pure autodidacte. Et oui, j’en ai raté des trucs !!! (pour mieux y arriver!) Et c’est lorsque j’ai eu cette assurance et une confiance en moi nécessaire que je me suis lancée, c’était une évidence. Une rencontre marquante néanmoins, avec Arcadia Schneider, éminente couturière dans la sphère rennaise, juste avant qu’elle ne prenne sa retraite (présidente du syndic des couturières d’Ille et Vilaine, établie dans son atelier de retouches à Cesson-Sévigné depuis 26 ans, membre du jury à l’examen du CAP, et j’en passe…). Je lui avais apporté certaines pièces cousues pour mon usage personnel, qui pourtant (je le savais) n’étaient pas (techniquement) parfaites, et elle m’avait pourtant largement encouragée « Ce serait facile pour vous le CAP, ce serait une bonne chose, ce que vous faites est vendable, aucun problème ». Quelle reconnaissance ce jour-là en quelques mots! C’est elle qui m’a ouvert la porte je crois. Rapidement ensuite, je m’inscrivais à la chambre des Métiers de Rennes, et l’aventure débutait. Aujourd’hui, les projets et les commandes sont réguliers, mes clients sont contents, cependant j’ai envie d’avoir une légitimité en justifiant d’un diplôme. Il va donc falloir bûcher, mais… en juin 2018: je passe mon examen en candidat libre !

 

Merci à mes clients, à ceux qui m’ont donné leur confiance, parfois renouvelée, pour leurs différents projets confiés. Arcadia Schneider m’avait donné deux conseils : « ne jamais rien refuser, et se former toujours » ! Et dans le domaine de la couture, il y a toujours à faire…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s